Communiqué de presse

26/10/2018

Objet : « Les Lacs ont soutenu le PS de Oignies » (La Nouvelle Gazette, 26/10/2018)

 

C’est avec consternation que le Député Jean-Marc Delizée a pris connaissance d’un article paru ce vendredi 26 octobre 2018 dans la Nouvelle Gazette intitulé : « Les Lacs de l’Eau d’Heure ont soutenu le PS de Oignies ». Jean-Marc Delizée considère que l’auteur de l’article confond information et amalgames. Le Député tient à faire plusieurs précisions.

 

D’abord, en ce qui concerne l’encart publicitaire, de quoi parle-t-on ?  Depuis plusieurs années, le Député Jean-Marc Delizée patronne un souper dansant. Il ne s’agit pas d’un « Bal du Bourgmestre » ou d’une fête de village mais d’un évènement politique et festif qui rassemble chaque année de très nombreuses personnes. A cette occasion, le PS de Viroinval publie un carnet publicitaire promotionnel diffusé dans la Province de Namur et proposé à plusieurs centaines d’annonceurs potentiels.

 

Parmi ceux-ci, l’ASBL les Lacs de l’Eau d’Heure est sollicitée au même titre que d’autres attractions touristiques qui ont eux aussi souscrits à cette initiative (Chemin de Fer à Vapeur, Musée du Malgré Tout, Brasserie des Fagnes, etc.), de même que d’autres entreprises privées. En ce qui concerne l’Eau d’Heure, il s’agit concrètement d’une page promotionnelle pour le centre de Wellness, actif sur le site (oui, il existe un centre de Wellness à l’Eau d’Heure, qu’on se le dise !). 

 

Il ne s’agit donc ni plus ni moins qu’un contrat publicitaire de 100€ pour une page couleur et non de « versements annuels » ou de financement d’une section de parti, comme l’indique l’article. Précisons qu’il n’y a aucun lien entre cette publicité qui fait l’objet d’un bon de commande en bonne et due forme, signé par la Direction de l’Eau d’Heure et l’épouse du Député. Et il n’y a aucun lien avec la Présidence de la Maison du Tourisme Pays des Lacs (autre amalgame de l’article).

 

Par ailleurs, au sujet de la gestion des Lacs de l’Eau d’Heure, le Député Jean-Marc Delizée tient à indiquer que son épouse Ariane Cabaraux n’est nullement concernée ni responsable de quoi que ce soit quant aux choix opérés par les dirigeants de l’Eau d’Heure au cours de ces 12 dernières années. Puissent les procédures en cours faire toute la transparence sur ladite gestion.

 

Enfin, l’affirmation selon laquelle Ariane Cabaraux aurait « refusé de renoncer à son parachute doré » est une affirmation gratuite et fausse. Elle n’a pas été vérifiée par l’auteur de l’article.

 

Jean-Marc Delizée regrette que son épouse soit à nouveau utilisée pour tenter de lui nuire sur le plan politique, comme ce fut déjà le cas à 3 jours et 2 jours des récentes élections communales.

 

 

 

Renseignements : Jean-Marc Delizée 0476/29.13.36