Congés parentaux

Séance plénière du 17 juillet 2018

                                                                                                              

 

Congés parentaux

 

Chers collègues,

Nous allons donc enfin voter ces propositions qui améliorent la vie des familles et des parents.

Je dis enfin parce que nous étions partants pour voter cela beaucoup plus tôt !

Prenons le congé parental à 1/10 temps: Nous avons sur la table une bonne proposition des collègues du CD&V mais il aura fallu près de trois ans et sept réunions de la commission des affaires pour que l’on puisse enfin adopter ce texte ! 

La semaine dernière, lors des discussions sur la loi relance, M.Van Quickenborn a laissé entendre que c’était de la faute des partenaires sociaux mais je constate qu’ils ont rendus un avis unanime le 20 décembre 2016 pour nous demander de voter cette mesure. Il y a donc plus d’un an et demi. 

Le 16 mai 2017(exaspéré par les petits jeux politiques de la majorité), le PS a demandé à ce que l’on mette au vote la proposition et que chacun prenne ses responsabilités. Scène absurde, pays du surréalisme ! La majorité a voté contre le fait de voter ce texte (mention spéciale au Cd&v qui a voté contre le vote de son texte).

Le 12 juillet 2017, la majorité a voté contre notre amendement à la loi dispositions diverses en matière sociale qui mettait en place cette forme de congé parental.

Alors aujourd’hui, nous sommes heureux de pouvoir enfin atterrir pour permettre aux parents de s’organiser de manière plus flexible car c’est bien l’enjeu de ce débat : permettre aux travailleurs et travailleuses de mieux concilier leur vie privée et leur vie professionnelle !

Le congé d’adoption. Nous allons soutenir la proposition de la majorité qui améliore, par phase, le congé d’adoption mais nous devons dire que nous aurions préféré voter le texte du SPA (ou du CDH) qui accordaient directement, et non pas en 2027, 15 semaines de congés d’adoption avec des modalités différentes.

Bref, vaut mieux tard que jamais… : ça fait longtemps que nous plaidons pour que ces mesures soient adoptées. Pas besoin pour nous de parader avec la majorité pour que nous soutenions ces différentes propositions. Nous allons évidemment voter POUR.

 

                                                                             Jean-Marc Delizée