Les petits bureaux de poste en danger ?

18/03/2015

Au cours de ces dernières années, le secteur postal a vécu de gros changements, notamment suite à la libéralisation progressive du secteur par l’Union européenne. Ainsi, le réseau des bureaux a été réorganisé avec des bureaux postaux (certains avec services complets, d’autres avec services de base), des "Points Poste" installés dans des commerces privés ou, jadis encore, des "haltes postales".

Dans le quatrième contrat de gestion conclu entre la Poste et l’Etat belge, la règle dite des "10 km" a permis de préserver les petites communes rurales, décentrées et bien souvent isolées sur le plan géographique, ainsi que leur population. En effet, la règle "d’un bureau de poste par commune" était loin d’être suffisante en milieu rural couvrant des territoires bien souvent étendus. L’objectif était de garantir aux citoyens de ces villages isolés l’accès aux services de la Poste. Cette règle a été malheureusement assouplie dans le cinquième contrat de gestion couvrant la période 2013-2015.

Si la direction de la Poste persiste à vouloir fermer ces petits bureaux ruraux (notamment à Oignies et à Cul-des-Sarts), des alternatives doivent être mises en place. Ce type de fermetures – si elles se confirment – risque grandement d’hypothéquer la qualité des services postaux pour la population concernée. Faut-il rappeler que, dans ces régions, les services sont déjà moins développés, alors que les besoins sont grands (mobilité, absence d’équipements collectifs, fracture numérique, carences en matières de services - tels que l’aide médicale urgente, les services "incendie", …).

Pour Oignies-en-Thiérache et Cul-des-Sarts, l'enjeu est de taille, notamment concernant l'accès à des services financiers; d'autant plus qu'à Viroinval, le banque Belfius a décidé de déserter la commune et de fermer son agence banquaire, installée à Olloy depuis plus de 40 ans ! 

Le service postal reste un service de première importance pour tous. Au lieu d'être sacrifié sur l'autel de la rentabilité, il devrait être renforcé dans un souci de continuité et d’accessibilité au public ! La bataille ne fait que commencer, mais le chemin sera long et difficile... une motion à ce sujet est d'ailleurs mise à l'ordre du jour du Conseil communal de Viroinval, qui se tiendra le 18 mars 2015.

Article "Vers l'Avenir", 14/03/2015