Parc naturel : s’étendre plutôt que s’isoler !

20/10/2015

Comme chaque année à même époque, la « Fête du Parc Naturel » a fait le plein de visiteurs. Concocté par le Parc Naturel Viroin-Hermeton (PNVH), cet événement a pour objectif de valoriser les artisans de la région et les produits locaux savoureux et de qualité (circuits-courts). L’inauguration de ce moment festif a été l’occasion pour Jean-Marc DELIZEE, Député-Bourgmestre de Viroinval, de mettre l’accent sur la nécessité d’ouvrir la discussion concernant une future extension du Parc Naturel.

Pour rappel, le projet de création du PNVH fut lancé en 1977 avec pour objectifs la mise en valeur et la protection de notre patrimoine (naturel, paysager, architectural et culturel), la conservation de la nature et la promotion d’une économie locale durable.

L’équipe du Parc Naturel, félicitée pour son dynamisme, a toujours été pionnière et proactive pour soutenir des projets novateurs, comme la création du « massif forestier du pays de Chimay » (regroupant 8 communes) et ses activités dérivées (ex.: « La Grande Traversée »).

Cela dit, comme le signale, à juste titre, la Région wallonne, « […] un parc naturel ne doit pas s’arrêter aux limites d’une commune, mais doit être un projet trans-communal à l’échelle d’un bassin de vie. ». Aujourd’hui, les parcs mono-communaux n’ont plus la cote !

Le partenariat qui s’est noué avec la Maison du Tourisme de Chimay, ainsi que l’intérêt manifesté par d’autres communes voisines de rejoindre le Parc (Couvin, Momignies, Chimay), sont autant de signes forts, qui montrent le chemin à suivre… celui d’un Parc naturel pluri-communal ! Surtout qu’avec « un peu plus de 12.000 hectares », le PNVH est un « petit Poucet » à l’échelle régionale et européenne ; une taille qui constitue un réel désavantage pour faire passer des messages et pour accéder à des projets de plus grande ampleur.

C’est pourquoi, Jean-Marc DELIZEE a indiqué la volonté de Viroinval d’ouvrir le dialogue avec les communes voisines afin d’élargir le Parc Naturel Viroin-Hermeton. Dès lors, le Collège de Viroinval invitera très prochainement toutes les communes intéressées afin d’envisager l’extension du parc.

Et le Député-Bourgmestre de s’interroger : pourquoi se limiter à la seule Belgique alors que nous vivons dans une Europe « ouverte » ? Pourquoi ne pas sortir de notre pays et renforcer la coopération en matière d’environnement et de développement durable avec nos voisins des parcs naturels des Ardennes et de l’Avesnois ? Une telle coopération ouvrirait la porte à des projets de plus grande envergure et à des cofinancements européens.

Un Parc élargi, ce n’est pas pour demain, certes… Vu les procédures légales, ce chantier ne va pas se réaliser en un claquement de doigts. Cela va demander réflexion et beaucoup de travail. Mais le jeu en vaut la chandelle… Sans tabou, sans précipitation, l’avenir se construit au jour le jour…

Lire le mot de bienvenue