Scandale Veviba

Le groupe PS demande que les 3 ministres compétents – santé, agriculture, emploi et consommateurs – viennent faire toute la clarté sur ce dossier

Septembre 2016 : une première plainte est déposée au Kosovo pour exportation de produits avariés. Mars 2018 : l’agrément de l’atelier de découpe et de l’entrepôt frigorifique est retiré, après confirmation de fraudes à l’étiquetage et de fraudes dans la division des découpes.

« Comment est-il possible qu’il ait fallu attendre 2 ans entre la plainte et le retrait de l’agrément ? Et comment l’expliquer, alors que l’entreprise est sous le contrôle permanent des inspecteurs de l’AFSCA ? » s’interroge le député PS Daniel Senesael. « Au-delà de cela, est-on sûr que toutes les mesures de précaution ont été prises ? Qu’aucun risque ne pèse sur la santé des consommateurs ? Que chaque consommateur sait avec certitude qu’il n’y a pas dans son frigo de viande qui sort de chez Veviba ? Et qu’il ne trouvera plus de viande problématique dans les magasins ?  Il faut donc d’urgence faire la clarté sur les risques de santé. »

Mais il est aussi urgent d’aller au-delà du scandale qui se profile. « Il faut protéger toutes les filières d’éleveurs qui pourraient être les victimes collatérales de ce scandale provoqué par une industrie peu scrupuleuse, c’est moins que l’on puisse dire. Et penser à tous les travailleurs du secteur qui pourraient aussi être touchés directement ou indirectement par cette affaire » précise le président PS de la commission Economie de la Chambre, Jean-Marc Delizée, qui a demandé qu’une réunion conjointe des commissions de la Santé publique et de l’Economie soit organisée.

Pour le groupe PS, il est donc urgent de faire toute la transparence. De ne pas se cacher, comme pour le fipronil, derrière l’existence d’une enquête pour ne pas aller au bout des explications. Le groupe PS demande que les 3 ministres compétents – santé, agriculture, emploi et consommateurs – viennent ce lundi faire toute la clarté sur ce dossier.

« Le ministre Ducarme a annoncé avoir demandé dès mercredi un rapport complet sur les contrôles effectués par l’AFSCA depuis 2 ans. Mais ce rapport, nous dit-on, ne lui reviendrait qu’en fin de semaine prochaine, alors qu’il confirme sa présence lundi en commission. Mais que va-t-il bien pouvoir nous dire, alors ? » soulève encore Jean-Marc Delizée qui demande au ministre Ducarme d’accélérer le processus et de présenter ce lundi aux commissions conjointes son rapport sur les contrôles effectués par l’AFSCA depuis 2 ans.

 

Groupe PS de la Chambre